Accès à MyGFV

Vendanges en Côte Rôtie : 2021, l'année de tous les défis

Publié le 24 novembre 2021 par Canovia

Depuis quelques années, les vendanges en Côte Rôtie, tout comme d’autres régions viticoles, se faisaient précoces. En effet, il n’était pas rare de remarquer les premiers coups de sécateur à partir de fin-août, début-septembre. En 2021, les conditions climatiques ont largement impacté les débuts de vendanges en Côte Rôtie mais également les rendements attendus. Retour sur une année de tous les défis, où le vigneron a dû s’adapter et faire face aux aléas météorologiques. 

 

Vendanges en Côte Rôtie : 2021, une météo capricieuse

Cette année 2021 a été marquée par de nombreux challenges climatiques, malgré des débuts prometteurs grâce à un hiver relativement doux. En effet, cette caractéristique avait engendré la sortie précoce des bourgeons, notamment s’agissant des cépages Syrah et Viognier. 

C’est à partir du printemps que les conditions météorologiques se sont dégradées. Comme les autres bassins viticoles français, la Côte Rôtie n’a pas été épargnée par les fortes pluies, sans compter l’épisode de grêle destructeur du mois d’Avril. 

L’été n’a pas été plus clément non plus puisque la région a fait face à de fortes pluies, qui ont parfois endommagé jusqu’à la moitié des récoltes de certains domaines.

 

La météo 2021 : Un cocktail propice aux maladies 

L’été frais, voire froid, et humide, et les épisodes de grêle ont favorisé le développement du mildiou et de l’oïdium sur les pieds de vignes. Pour rappel, ces maladies causées par un excès d’humidité s’attaquent à tous les organes verts de la vigne, risquant la perte de tout ou partie de la récolte. Cette année, ces maladies ont entraîné une perte de rendement considérable. 

En effet, il est difficile de parler de conséquences globales pour les vendanges 2021 en Côte Rôtie, puisqu’au sein d’un même bassin viticole les impacts des intempéries sont différents. Mais si nous devions faire une moyenne globale de l’impact de la météo sur les rendements, nous pourrions conclure qu’environ 50% de la récolte 2021 a été perdue. 

Comme nous vous l'expliquions dans notre article précédent sur les vendanges en Champagne, touchées par les mêmes aléas climatiques, Canovia se tient auprès de ses viticulteurs partenaires pour les aider à surmonter durablement cette épreuve. Dans ce cadre, nous travaillons, ensemble, à la durabilité et la pérennisation de leur patrimoine. 

Documents à télécharger